Notre village

Présentation

Population estimée au 1er janvier  2017  :

1046

Superficie :

921 ha

Altitude du Chef-Lieu :

586 m

Nom des habitants :

Copponésiens

Communauté de Communes

du Pays de Cruseilles : http://www.ccpaysdecruseilles.org/

Canton :

La Roche-sur-Foron

Arrondissement :

Saint-Julien-en-Genevois

Diocèse :

Annecy

Paroisse : 

Sainte-Croix au Pays de Cruseilles


A mi-chemin entre Annecy et Genève, Copponex est situé en contre-bas des flancs du Salève et du Mont-Sion et délimité en aval par les Usses. Sa position géographique lui confère un climat doux et ensoleillé ; la température moyenne annuelle se situe autour de 11°c et sa pluviosité moyenne autour de 1200 mm annuels. Le sous-sol de Copponex est constitué de moraines argileuses et de molasse, pierre abondante dans la région et qui a servi de matériau de construction aux anciennes maisons jusqu’au XIX ème siècle.

La superficie totale de la commune est de 921 hectares dont 460 hectares sont dédiés à l’agriculture. L’altitude varie entre 416 m au bord des Usses jusqu’à 1050 m au lieu-dit les Tannes, sur les versants du Petit Salève. Le bourg est situé à une altitude de 586m.

Le paysage est dominé par un semi bocage (champs ouverts et parfois entourés de haies) dû très certainement au défrichement au temps des Allobroges ou encore au Moyen-âge. Mais le travail inlassable des paysans, à travers le temps, ainsi que le remembrement parcellaire des terres de la commune (600 hectares remembrés) entre 1957 et 1962, ont passablement réorienté la structure parcellaire et donc l’aspect paysager de notre commune.

De plus, le dynamisme régional et la proximité de Genève, l’extension progressive du bâti, ainsi que le passage sur la commune de l'autoroute A 41 Nord contribuent à une structure paysagère contrastée. Composé de sept hameaux qui se sont créés à l’origine autour de points d’eau, Copponex, reste caractérisé par un habitat relativement dispersé avec une densification récente de ses hameaux.


Petit historique

Les origines historiques de notre commune remontent sans doute à l’époque romaine puisque on y a retrouvé des traces d’une villa et d’un pont enjambant le ruisseau de la Ferrande, datant de cette époque. A la lisière entre Les Bois- Chardons et les hauts de Châtillon une voie romaine reliait Copponex à Bonlieu,. D’ailleurs, l’origine du nom Copponex, proviendrait bien de l’époque romaine et plus précisément d’un nom patronymique « Copponacum ». D’autres sources font état de « Caupona » ou « Copona », qui signifie un lieu de halte ou de réunion. En effet, il y avait une garnison romaine à Bonlieu et une autre dans les environs des Usses, gardant les voies d’accès. Ces mêmes garnisons avaient régulièrement rendez-vous à Copponex et ce sont elles qui lui ont donné son nom.

A noter également que des restes d’un cimetière burgonde auraient également été retrouvés.

Quant à la seigneurie de Copponay, elle possédait les châteaux de Malbuisson et de Saint-Ornex. Cette petite seigneurie locale a joué un rôle à Lyon ou à Genève.

Par ailleurs, des moulins à blé et des battoirs à chanvre existaient à Châtillon, le long des Usses au XIX ème siècle.

Il faut également parler de la grande zone franche qui passait par Copponex jusqu’en 1923. Ainsi, trouvait-on, le long de cette frontière fiscale, des épiceries. A proximité des Usses, se pratiquait la contrebande. Des douaniers gardaient les accès, entre autre au Pont-Noir.

La première adduction d’eau du village date de 1911 et l’électrification de 1923.


Population

Celle-ci a doublé en trente ans et se situe (population légale au 1er janvier 2015) à 961 habitants. A noter que le maximum démographique recensé remonterait à 1842 avec 791 habitants !

La population active est de 387 personnes dont 40 % travaillent en Suisse.

L’agriculture, essentiellement orientée vers la production laitière pour la fabrication de Reblochon AOC, Copponex compte aujourd’hui moins de dix exploitations agricoles contre 72 en 1956 !


Les édifices patrimoniaux

Ils sont au nombre de quatre, et dateraient tous de la même époque, soit vers le

XI-XIIe Siècle.

L’église

 

Dédiée à Saint -André, elle fut bâtie sur un ancien temple païen dédié à la déesse chasseresse Diane. Edifice composite, comprenant un chœur carré, voûté d’arêtes et une nef à voûte brisée et à arcs doubleaux. Le clocher donne une belle impression d’unité avec au premier étage des doubles et triples baies à colonnes, assez remarquables.

Le château de Malbuisson

 

Ancienne résidence des nobles de Copponex, cet édifice est orné d’un grand portail. Leurs armoiries sont encore martelées sur la façade. Cette maison forte fut beaucoup plus vaste au Moyen-âge, avec une chapelle et des murailles.


Le presbytère

 

Confisqué lors de la Révolution française, ce presbytère n’a pas été vendu ni aliéné. Après la révolution, il a été rendu à la paroisse pour continuer à loger Monsieur le Curé. En 1983, cette bâtisse, caractérisée par ses fenêtres en ogives, est réhabilité en mairie, ludothèque et bibliothèque

Le château de Saint-Ornex

 

Situé sur les hauteurs de Châtillon, cet édifice était placé sur le passage de la route Copponex-Bonlieu. Des ruines permettent de penser que cet édifice était entouré de murailles et composé d’une chapelle, dont le bénitier serait celui de l’actuelle église de Copponex.

Depuis ce lieu, on peut apercevoir onze clochers !



Plan de situation